Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Dori : Des comités locaux formés aux techniques de prévention et de gestion (...)

Dori : Des comités locaux formés aux techniques de prévention et de gestion pacifique des conflits

LEFASO.NET

jeudi 24 octobre 2019

Les 22 et 23 octobre 2019, le consortium Solidar Suisse - Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé un atelier de formation au profit des comités locaux de paix de la région du Sahel. L’objectif de cette formation est d’outiller les participants en techniques de prévention de gestion pacifique des conflits.

Dori : Des comités locaux formés aux techniques de prévention et de gestion pacifique des conflits

L’extrémisme violent au Burkina Faso, et en particulier dans la région du Sahel, devient de jour en jour inquiétant. Beaucoup d’efforts sont faits par le gouvernement afin de venir à bout de cet extrémisme violent. Le consortium Solidar Suisse – UFC-Dori, dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Dialogue inclusif pour un mieux vivre-ensemble pour la paix et la sécurité dans la région du Sahel », a prévu la dynamisation des Comités locaux de paix en vue d’accroître leur contribution à la paix et à la cohésion sociale dans la région du Sahel. L’activité s’inscrit dans l’axe 1 du projet.

Pour le coordonnateur de l’UFC-Dori, François Paul Ramdé, cette activité vient à point nommé, parce que la dégradation du contexte sécuritaire (avec comme effets la psychose, la méfiance et les déplacements massifs des populations), fragilise le vivre-ensemble. Il affirme que dans un tel contexte d’insécurité, il est indispensable que chacun prenne certaines précautions et développe des réflexes de sécurité.

M. Ramdé a ensuite expliqué que les Comités locaux de paix sont des entités villageoises en charge de la promotion et de la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Ils contribuent aussi à l’alerte, à la prévention et à la gestion pacifique des conflits et aussi à la prévention de la radicalisation. D’où l’organisation du présent atelier de formation à Dori afin de les outiller davantage sur les techniques de prévention et de gestion pacifique des conflits. François Paul Ramdé ajoute qu’un conflit qui est géré communautairement ou au sein du village trouve plus de solutions acceptées qu’une solution venue d’ailleurs, qui est parfois jugée inappropriée par la population.

JPEG - 127.6 ko
Les participants à la rencontre

Il note également que la méfiance a pris le dessus sur la confiance dans les villages. « Le fait que ces volontaires engagés dans les comités de paix peuvent se mobiliser et entreprendre des activités en faveur de la préservation de la paix et également la mobilisation des forces vivres, c’est vraiment une ressource qu’il faut mettre en valeur car cela peut apporter plus de quiétude dans les communautés », a-t-il conclu.

Au cours des deux jours de travaux, ces comités locaux, au nombre de 170, venus des provinces du Yagha et du Seno, ont eu droit à des communications sur le thème central « Techniques de prévention et de gestion pacifique des conflits ». D’autres thématiques ont aussi été développées : comment promouvoir la cohésion sociale dans un contexte d’insécurité ? La typologie des conflits, les manifestations des conflits, la médiation et la communication en temps de conflit. Zakaria Bayoulou, directeur régional en charge des droits humains du Sahel, par ailleurs communicateur, a indiqué que la mission de gérer et de prévenir pacifiquement les conflits est une mission première de l’Etat.

Alors, le consortium Solidar Suisse – UFC-Dori est à féliciter selon lui, car il est un partenaire qui accompagne l’Etat sur le terrain dans la gestion des conflits et du dialogue inclusif. Il a souligné que ces formations à l’endroit des comités locaux de paix peuvent contribuer à prévenir les conflits communautaires et à établir la paix et la cohésion sociale. Car ces acteurs seront formés et auront les outils et les techniques pour pouvoir détecter les signaux des conflits communautaires et porter l’information à qui de droit afin que ces conflits soient gérés pacifiquement dans les différentes localités.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter