Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Région du Sahel : Dori célèbre la 4e édition des journées régionales des (...)

Région du Sahel : Dori célèbre la 4e édition des journées régionales des communautés et le 2e symposium sur le dialogue civil-militaire

LEFASO.NET

mercredi 26 mai 2021

Le consortium Solidar-Suisse et l’Union fraternelle des Croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé les 21 et 22 mai 2021 à Dori, la quatrième édition des journées régionales des communautés et du deuxième symposium sur le dialogue civilo-militaire. La rencontre a connu la présence d’éminentes personnalités du Burkina dont le représentant du ministre en charge de la Réconciliation nationale ainsi que des colonels de l’armée nationale, du Gal Kouamé Lougué et du gouverneur de la région du Sahel, président de la séance.

Région du Sahel : Dori célèbre la 4e édition des journées régionales des communautés et le 2e symposium sur le dialogue civil-militaire

Cette édition des journées régionales des communautés de la région du Sahel était couplée au deuxième symposium sur le dialogue civilo-militaire. Les activités ont débuté 21 mai par une compétition de pétanque dénommée la pétanque pour la paix. Elle a réuni 25 équipes mixtes (civiles-FDS) sur le terrain Dudal Jam de Dori.
Le colonel-major Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel, qui a donné le top départ de cette compétition, a indiqué que les militaires, les civils sont tous issus du peuple burkinabè.

Pour lui, chacun à sa place qui lui est réservée et doit apporter sa pierre pour la construction du Burkina. « Dans nos difficultés, nous avons la chance d’avoir des personnes qui sont élevées au-dessus de la moyenne humaine et qui essayent de faire en sorte que l’humanité revienne dans la région du Sahel. J’apprécie donc l’initiative du consortium Solidar-Suisse/UFC-Dori qui sème dans les cœurs des hommes le vivre-ensemble, la cohésion sociale et la paix », a apprécié Salfo Kaboré lors du lancement de cette compétition de pétanque pour la paix.

JPEG - 61.8 ko
La compétions de pétanque pour la paix.

François Paul Ramdé, le représentant du consortium Solidar-Suisse/UFC-Dori, affirme que l’objectif de cette compétition de pétanque pour la paix c’est d’offrir un espace aux forces de défense et de sécurité, et aux civils de la région du Sahel de pouvoir améliorer leur connaissance mutuelle et la confiance entre eux. Il soutient également que l’activité a pour vocation d’améliorer la proximité entre ces deux entités afin de consolider la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

La deuxième journée des activités était consacrée au deuxième symposium sur le dialogue civilo-militaire couplé à la quatrième édition des journées régionales des communautés de la région du Sahel. Le deuxième symposium sur le dialogue inclusif consistait à un thé-débat sans tabou entre les FDS et la population.

JPEG - 73.7 ko
Le thé-débat lors du symposium sur le dialogue civilo-militaire

Cette séance a connu la présence du ministre en charge de la Réconciliation nationale représenté par son chargé de mission, des colonels de l’armée et du Gal Kouamé Lougué. Parmi eux, ceux qui ont fait la région du Sahel dans leur carrière ont fait des témoignages sur la région qui était autrefois un havre de paix.

Ces gradés de l’armée ont pour l’occasion lancé un appel aux forces de défense et de sécurité ainsi que les civils pour une collaboration franche afin que la paix revienne dans la région du Sahel. La suite du thé-débat a donné cours à la quatrième journée régionale des communautés de la région du Sahel. Ont pris part à cette journée une vingtaine de communautés vivant dans la région. Des défilés, des expositions suivies de dégustation des mets pluriculturels ont ponctué cette journée des communautés.

« Une initiative salutaire »

JPEG - 60.3 ko
Le défilé de la communauté togolaise

Selon le Gal Kouamé Lougué, l’initiative du consortium Solidar-Suisse/UFC-Dori est salutaire. De son avis, le thé-débat civilo-militaire est à encourager car selon lui, cela permet de consolider non seulement la confiance entre les FDS et la population mais aussi la bonne collaboration. Toute chose que le Burkina Faso recherche aujourd’hui pour sa réconciliation. « J’ai vu des gens défilés. Il y a eu plusieurs communautés du Burkina, des pays frères dont la Côte d’Ivoire, le Benin, le Mali et au-delà le Sénégal et le Nigeria. C’est la CEDEAO qui est représentée ici à Dori. C’est une belle initiative à préserver pour la réconciliation et le vivre-ensemble », a encouragé le Gal Kouamé Lougué.

JPEG - 62.5 ko
La dégustation des mets pluriculturels

De l’avis de François Paul Ramdé, le représentant du consortium Solidar-Suisse /UFC-Dori, l’organisation conjointe de l’édition des journées régionales des communautés et du symposium sur le dialogue civilo-militaire s’inscrit dans l’esprit de consolidation du vivre-ensemble. A l’en croire, les activités de ces journées permettront de contribuer à la promotion de l’interculturalité pour raffermir le vivre-ensemble tant recherché dans le Sahel.

Il ajoute qu’à travers ce brassage, les préjugés seront déconstruits au niveau des relations civilo-militaire et par ricochet cela va créer des espaces de dialogue pérenne pour les groupes socioculturels. « Renforcer la confiance mutuelle pour consolider le vivre-ensemble dans la région du Sahel », tel était le thème de ces journées conjointes.

Elles sont organisées dans le cadre du projet dialogue inclusif pour « un mieux vivre-ensemble » pour la paix et la sécurité dans la région du Sahel. Le projet est financé par l’Union européenne.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter