Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Ramadan à Dori : Une pensée pieuse à l’endroit des personnes déplacées et (...)

Ramadan à Dori : Une pensée pieuse à l’endroit des personnes déplacées et démunies

LEFASO.NET

jeudi 13 mai 2021

Les fidèles musulmans de la ville de Dori ont prié ce jeudi 13 mai 2021 la fête du ramadan. C’est le terrain communal qui a servi de cadre pour accomplir la prière de l’Aïd-El-Fitr.

Ramadan à Dori : Une pensée pieuse à l’endroit des personnes déplacées et  démunies

Les fidèles musulmans de la ville de Dori, à l’instar des autres villes du Burkina Faso, ont pris d’assaut le terrain communal de Dori ce 13 mai pour la prière de ramadan. Cette prière qui met fin à 30 jours de pénitence a connu la présence des autorités régionales venues implorer le Tout-puissant pour que règnent la paix et la cohésion sociale dans la région du Sahel. Selon le grand imam de Dori, à travers cette fête du ramadan il faut impérativement penser aux personnes nécessiteuses.

De son avis, il faut que l’esprit de partage domine les cœurs pour que tout le monde puisse fêter comme il se doit. Cette journée est une bénédiction pour tout le Burkina et en particulier la région du Sahel car, dit-il, ce 13 mai coïncide aussi avec la fête de l’ascension ou la montée de Jésus au ciel. De ce fait, il a remercié les autres confessions religieuses qui ont fait le déplacement du terrain communal pour communier avec les musulmans.

JPEG - 47.1 ko
Laurent Dabiré, évêque de Dori

Quant à Mgr Laurent Dabiré, l’évêque de Dori, cette journée est une coïncidence providentielle qui tourne les regards des deux communautés catholiques et musulmanes vers Dieu, le Tout-puissant, à travers les deux fêtes de l’ascension et du ramadan. A l’en croire, les fidèles chrétiens ont décalé l’heure de leur prière à 7h afin de pouvoir participer à la prière musulmane à 9h.

« Et cela a permis de porter la prière de nos frères musulmans dans nos cœurs et demander à Dieu que la paix, la solidarité et la fraternité règnent dans notre chère région. Je souhaite à nos frères musulmans que ce jour de fête soit un jour bénit où ils recueillent les grâces abondantes de tous les efforts qui ont été faits lors du carême et que cela soit une bénédiction pour notre région, le Burkina et l’Afrique qui est un continent martyrisé », a soutenu l’évêque de Dori.

JPEG - 50.8 ko
Colonel-major Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel

« Nous avons fait des prières, des supplications à Allah pour qu’il fasse en sorte que la paix revienne au Sahel, que cette année soit utile pour les personnes déplacées internes qui aujourd’hui pour la plupart sont soumises aux intempéries », a dit le colonel-major Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel. Il a par ailleurs félicité l’esprit de cohésion sociale qui prévaut entre les fils et filles de la région. En plus, il a appelé les uns et les autres au partage, au vivre-ensemble malgré les différences. A ceux qui sont actuellement en difficulté, il les rassure qu’une solution sera trouvée car le gouvernement n’oublie aucun Burkinabè.

Daoula BAGNON/Lefaso.net
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter