Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Province du Yagha : Le projet RESA fait le bilan de deux ans (...)

Province du Yagha : Le projet RESA fait le bilan de deux ans d’existence

LEFASO.NET

vendredi 18 octobre 2019

Le projet RESA (Renforcement durable de la résilience des communautés et des ménages vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle de la province du Yagha) a organisé un atelier ce 15 octobre 2019 à Sebba, chef-lieu de la province du Yagha. Le but de la rencontre était de faire le bilan des deux années d’intervention du projet dans les quatre communes du Yagha.

Province du Yagha : Le projet RESA fait le bilan de  deux ans d’existence

Le projet RESA a démarré ses activités en janvier 2018 et le ciblage des populations vulnérables a été fait en 2017 dans la province du Yagha. Le but essentiel du projet est de faciliter l’accès aux services sociaux de base à la population, le renforcement de la gouvernance au niveau local et le renforcement des moyens d’existence de la population vulnérable bénéficiaire. Après deux ans d’intervention, le projet fait une halte pour dresser son bilan.

Ce 15 octobre 2019 à Sebba, les responsables du projet RESA ont donc réuni les bénéficiaires des quatre communes de la province et les maires, pour dresser le bilan des activités et recueillir les doléances des bénéficiaires directs.

JPEG - 49.5 ko
Midiéba Fabrice Yonly, coordonnateur adjoint du projet RESA

Pour le coordonnateur adjoint du projet, Midiéba Fabrice Yonly, la majorité des activités ont été réalisées sur le terrain. Ces activités sont entre autres les formations destinées à renforcer les capacités des agents de santé sur la prévention des maladies et la malnutrition, ainsi que la prise en charge des patients. Au titre des moyens d’existence, les filets sociaux non-productifs ont porté sur la distribution de 677 334 euros dans la modalité inconditionnelle, et 27 711 euros selon la modalité conditionnelle.

Sur le volet agriculture, 589 ménages ont reçu des intrants agricoles en 2019 et 568 personnes ont été formées aux itinéraires techniques des cultures céréalières. 997 ménages ont reçu des chèvres, 587 des moutons et 1 100 des SPAI. Et parmi eux, 986 ont été formés aux techniques d’élevage améliorées et 323 aux techniques d’embouche.

JPEG - 58.9 ko
L’assistance à l’atelier

A en croire le haut-commissaire la province, Adama Consiéga, les autorités de la province connaissent bien le projet RESA car tout le monde a été toujours associé aux travaux sur le terrain et de façon consensuelle.

Quant à Altiné Tindano, maire de Titabé, commune bénéficiaire du projet RESA, il a dit manquer de mots pour remercier le projet. « Le projet a tellement fait. Il a lutté contre la pauvreté dans ma commune. Des gens étaient tellement pauvres mais aujourd’hui ils ont des troupeaux grâce à ce projet », affirme-t-il. Foi du maire, la population demande que le projet étende son aide à tous les quatorze villages de la commune de Titabé.

Le projet RESA a une durée d’exécution de trois ans. A un an de son terme, nombreux sont les bénéficiaires qui souhaitent un renouvellement de ce projet.

Daoula BAGNON
Correspondant Dori

Portfolio

  • Altiné Tindano, maire de Titabé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter