Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Lutte contre le terrorisme : Un symposium sur la coopération (...)

Lutte contre le terrorisme : Un symposium sur la coopération civilo-militaire à Dori

LEFASO.NET | Par Dimitri OUEDRAOGO

jeudi 4 juillet 2019

Un symposium sur la coopération civilo-militaire dans la prévention et la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent s’est ouvert ce jeudi 4 juillet 2019 à Dori, dans la région du Sahel. L’activité est l’œuvre du consortium Solidar suisse et Union fraternelle des croyants. Des civils (leaders religieux, autorités administratives) et des membres des forces de défense et de sécurité prennent part aux échanges.

Lutte contre le terrorisme : Un symposium sur la coopération civilo-militaire à Dori

Le Burkina Faso, depuis un moment, souffre de l’insécurité, surtout dans la région du Sahel. Pour venir à bout du phénomène, la seule action des Forces de défense et de sécurité (FDS) ne suffit pas. L’accompagnement des populations est primordial. Pour mieux harmoniser les forces, le consortium Solidar suisse et Union fraternelle des croyants a organisé, ce jeudi 4 juillet 2019 à Dori, dans la région du Sahel, un symposium sur la coopération civilo-militaire. Au début de la cérémonie, c’est le deuxième adjoint au maire de la ville qui a souhaité la bienvenue aux participants. Il a rappelé que dans le combat actuel contre les forces du mal, sans la collaboration, point de victoire.

La représentante du consortium, Célestine Béré, a souligné que la sécurité et la paix sont mises à mal actuellement au Burkina. Ce qui, selon elle, sape les efforts de développement qui sont mis en œuvre. Elle dit avoir constaté que cette situation de crise a installé la peur et la méfiance non seulement entre les populations, mais aussi entre elles et les FDS. Ce présent symposium se veut donc un cadre d’échanges pour identifier les problèmes ainsi que les défis à relever. C’est une rencontre où, à la fin, chacun doit prendre des engagements pour pouvoir agir.

Le chef de bataillon Evariste Somé, au nom du parrain, le colonel Gilles Bationo, a reconnu que les solutions à l’insécurité ne sont pas que militaires. « Pour vaincre l’adversaire, il faut une unité d’action », a-t-il prêché. Le chef de corps de la garnison de Dori a révélé que l’ennemi compte des frères burkinabè dans ses rangs. Il faut donc, selon lui, des solutions concertées. C’est le gouverneur de la région du Sahel, Salfo Kaboré, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Vu l’importance de la thématique, il a invité les uns et les autres à participer aux échanges. Cela, dans le but de trouver des solutions pérennes.

La présente activité entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Dialogue inclusif pour un mieux vivre-ensemble pour la paix et la sécurité dans la région du Sahel ».

Dimitri Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Soleil voilé, Humididté : 58%
Max : °C
Min : °C

30°C
Soleil voilé
Jeudi
Inconnu
22|30°C
Vendredi
Orages isolés
21|30°C
Samedi
Soleil et nuages épars
21|31°C
Dimanche
Soleil et nuages épars
22|32°C
Lundi
Orage épars
22|32°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter