Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Région du Sahel : L’interculturalité des communautés célébrée à (...)

Région du Sahel : L’interculturalité des communautés célébrée à Gorom-Gorom

Lefaso.net

mercredi 30 novembre 2022

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC Dori) a célébré le 26 novembre 2022 à Gorom-Gorom la journée des communautés. Placée sous le thème « L’interculturalité comme mécanisme de renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble dans la région du Sahel », la célébration a connu la présence des hautes autorités de la province de l’Oudalan et d’une quinzaine de communautés de la province et de la sous-région venues pour l’occasion.

Région du Sahel : L’interculturalité des communautés célébrée à Gorom-Gorom

L’Union fraternelle des croyants de Dori a organisé le 26 novembre à Gorom-Gorom une journée des communautés. Une célébration qui vient après celle de Dori tenu le 16 novembre. Elles étaient une quinzaine de communautés issues de la province de l’Oudalan à prendre part à cette célébration qui est à sa deuxième édition. Le thème qui est retenu cette année est « L’interculturalité comme mécanisme de renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble ».

Par cette interculturalité, l’UFC-Dori à travers son projet « Jam’Border : maîtrise inclusive et participative des terres et de l’eau pour la paix » financé par l’Allemagne, veut valoriser la diversité des identités, qu’elles soient vestimentaires, culinaires et musicales, dans cette province de l’Oudalan. Selon l’UFC Dori, cela passe par le brassage, le dialogue et le respect interculturel.

JPEG - 80.9 ko
les kouroumba presents avec leurs tam-tams particuliers

Au nom de cette interculturalité et la cohésion sociale, la journée a connu la participation des communautés provinciales et de la sous-région : les Peulhs ; les Sonrhaï, les Kouroumba, les Touareg, etc. et des représentants de pays de la sous-région (Mali, Nigeria, le Niger, etc.) qui ont pris d’assaut la maison des jeunes de Gorom-Gorom.

Harouna Diabouga, de la communauté gourmantché, après avoir apprécié l’organisation de la journée, estime que c’est de ce genre de rassemblement que peuvent naître les grandes lignes de la cohésion sociale et la démarche vers la paix. Pour Valentin Maré, le haut-commissaire la province de l’Oudalan, la journée des communautés à Gorom-Gorom est une belle initiative.

Selon lui, au regard de ce qui prévaut dans le pays en général et dans la province de l’Oudalan en particulier, le thème est évocateur et prône l’union. « J’ai un sentiment de satisfaction vu tout ce qui s’est déroulé au cours de cette célébration. Le message que j’ai à lancer à l’endroit de la population, c’est de comprendre que nos différences doivent constituer un socle pour la cohésion sociale et non un facteur de division ».

Jean de Dieu Sermé, le chargé du projet Jam’Border et par ailleurs représentant du coordonnateur de l’UFC Dori, est revenu sur la tenue de cette journée communautaire. A l’en croire cette célébration est riche en couleurs. Selon lui, la journée a commencé par un thé-débat. Ce thé-débat a permis aux différentes communautés d’échanger sans tabou sur des thématiques en lien avec le thème. De son avis la cérémonie a été une réussite en termes d’organisation mais également en termes d’adhésion à l’esprit des journées des communautés. « Nous avons vu plusieurs communautés fraterniser, s’amuser. Il n’y a pas une meilleure forme de la promotion de la cohésion sociale et du vivre ensemble », a conclu M. Sermé.

DAOULA BAGNON
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter