Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Région du Sahel : L’Union fraternelle des croyants de Dori lance le projet (...)

Région du Sahel : L’Union fraternelle des croyants de Dori lance le projet REVIVRE

Lefaso.net

dimanche 13 mars 2022

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC/Dori) a lancé, le 11 mars 2022 à Dori, son nouveau projet dénommé Revalorisation des valeurs du vivre-ensemble dans la région du Sahel, en abrégé « REVIVRE ». La présentation du projet financé par le royaume du Danemark à travers le fonds DANIDA, a connu la présence de bénéficiaires et d’autorités administratives de la région du Sahel.

Région du Sahel : L’Union fraternelle des croyants de Dori lance le projet REVIVRE

Le nouveau projet va contribuer à la promotion des droits humains, la prévention des conflits, la promotion de la cohésion sociale, la consolidation de la paix et l’amélioration du dialogue interreligieux et interculturel dans la région du Sahel.
Le but du projet, son champ d’action et les objectifs à atteindre ont été présentés le 11 mars aux bénéficiaires et aux personnalités morales et administratives de la région du Sahel.

François Paul Ramdé, le coordonnateur de l’UFC/Dori, dans son exposé, a fait savoir que le projet REVIVRE est mis en œuvre dans la région du Sahel grâce à l’appui financier de l’ambassade royale du Danemark à travers le fonds DANIDA, et à travers son partenaire PARTICIP. Le projet a un coût global de 99 918 000 francs CFA.

JPEG - 65.9 ko
François Paul Ramdé, coordonnateur de l’UFC/Dori.

A l’en croire, le projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de promotion des droits humains, de la paix et de la cohésion sociale. Le temps imparti au projet est de 24 mois, en partant du 1er janvier 2022.
La région du Sahel est fragilisée par des conflits interreligieux et les conflits entre agriculteurs et éleveurs. La recrudescence des violences a entraîné également le dysfonctionnement du dispositif administratif, éducatif et sanitaire, avec un taux élevé de déplacés internes. A cela s’ajoutent la stigmatisation et le repli identitaire.

Devant cette situation, François Paul Ramdé affirme que l’objectif du projet est de contribuer à la prévention de ces maux et préserver la cohésion sociale, développer la résilience contre l’extrémisme violent et consolider la paix et le vivre-ensemble dans la région du Sahel, avec la participation des femmes et des jeunes. Le projet intervient dans les communes de Dori, Bani, Djibo et Gorom-Gorom. Une trentaine de villages seront touchés avec environ 10 000 bénéficiaires.

JPEG - 70 ko
Les participants au lancement du projet.

Après la présentation du projet suivie de questions de compréhension et d’apports sur les mécanismes de mise en œuvre, les participants se sont dit satisfaits car, selon eux, REVIVRE va permettre de recoudre le tissu social.

Quant à François Paul Ramdé, il a annoncé que plusieurs activités seront mises en œuvre pour la réussite du projet : des formations, des émissions radiophoniques dont des microprogrammes, des cadres de concertation, des séances de sensibilisation, etc. A l’en croire, les approches vont tenir compte des spécificités des groupes cibles. Par exemple, il est prévu des thé-débats au profit des jeunes.

Pour le représentant du gouverneur de la région du Sahel et président de la séance, la région est affaiblie par plusieurs maux qui mettent à mal le vivre-ensemble. Selon lui, le projet REVIVRE est louable. Il note également que les premiers responsables de la région restent disponibles pour accompagner l’UFC/Dori dans la mise en œuvre de son projet.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter