Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Violences basées sur le genre : Des FDS formées à Dori pour mieux s’impliquer (...)

Violences basées sur le genre : Des FDS formées à Dori pour mieux s’impliquer dans la lutte

LEFASO.NET

lundi 27 juillet 2020

Le ministère en charge de la Femme, à travers le Secrétariat permanant du Conseil national pour la promotion du genre, a organisé, le 27 juillet 2020 à Dori, une formation au profit des Forces de défense et de sécurité et les points focaux sur la problématique des violences basées sur le genre.

Violences basées sur le genre : Des FDS formées à Dori pour mieux s’impliquer dans la lutte

La recrudescence des cas de violences basées sur le genre demeure une préoccupation majeure dans le monde et singulièrement au Burkina Faso. Ces violences sont de natures physique, verbale, morale, psychologique, sexuelle et économique. Et cela inquiète de plus en plus le pouvoir public et les acteurs et actrices qui militent pour la promotion du genre. La politique national genre prône, à son axe 5, la promotion du respect des droits et l’élimination des violences.

Pour la secrétaire permanente en charge de la promotion du genre, Assétou Sawadogo/Kaboré, représentant la ministre en charge de la Femme, le gouvernement s’est engagé depuis des décennies dans la lutte contre ces pratiques à travers plusieurs actions. En dépit de ces efforts fournis par le gouvernement pour cadrer ces violences basées sur le genre, ces violences sont devenues aujourd’hui un véritable problème social, a-t-elle expliqué. Selon elle, le concours des acteurs dont les Forces de défense et de sécurité (FDS) est vivement demandé.

JPEG - 75.4 ko
les participants a la formations

La session du 27 juillet à Dori a alors servi de cadre pour fournir tous les rudiments nécessaires à ces participants de la région du Sahel, afin que ceux-ci s’impliquent totalement dans la lutte. Assétou Sawadogo/Kaboré ajoute qu’en plus des communications qui seront données sur le concept genre et les typologies des violences basées sur le genre, les participants seront amenés à faire des exercices pratiques. Ces exercices sont portés sur la prise en charge des victimes de violences et comment mener des enquêtes sur les cas de violences.

Quant au directeur régional en charge de la famille du Sahel, il a indiqué que les violences basées sur le genre sont légion dans la région. Il a cité notamment le mariage précoce des jeunes filles. En termes de prévalence de violences basées sur le genre, Lassané Ouédraogo note que la région du Sahel est la première parmi les 13 régions. Il estime également que cela est dû à la désorganisation des familles à cause de l’insécurité.

Pour Soumaila Traoré, commissaire de police de Gorom-Gorom, les exemples de violences basées sur le genre ne manquent pas sur le terrain, et cette formation va leur permettre de comprendre encore mieux ces violences.

Au nom de madame la ministre de la Femme, Assétou Sawadogo/Kaboré a invités les participants à une attention soutenue afin de disposer de toutes les connaissances requises pour optimiser leur contribution dans la lutte contre les violences basées sur le genre.

Daoula Bagnon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter