Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Région du Sahel : 40 jeunes orpailleurs formés au métier de la menuiserie bois (...)

Région du Sahel : 40 jeunes orpailleurs formés au métier de la menuiserie bois et métal

dimanche 1er décembre 2019

40 jeunes en fin de formation à la menuiserie métallique et bois ont reçu leur attestation ce 27 novembre 2019 sur la site de IAMGOLD Essakane. Cette formation a été assurée par l’ANPE à l’initiative de l’Association des orpailleurs de l’Oudan avec l’appui financier la mine IAMGOLD Essakane SA.

Région du Sahel : 40 jeunes orpailleurs formés au métier de la menuiserie bois et métal

L’orpaillage constitue souvent une source de revenus pour ceux qui le pratiquent. Il est aussi évident qu’il constitue de nos jours un danger pour la population et surtout la frange jeune. Les risques y afférents sont énormes. Et, aujourd’hui nombreux sont les jeunes qui abandonnent les salles de classe pour se retrouver dans ce piège de l’orpaillage.

Soucieux du devenir et de l’avenir de ces jeunes, l’Association des orpailleurs de l’Oudalan (A20) a mis en place un projet de formation à un métier au profit de ces jeunes dans la région du Sahel et principalement dans l’Oudalan depuis le mois de décembre 2019. Cette première expérience de formation connait la participation de quatre(40) jeunes dont deux(2) filles à l’apprentissage de la menuiserie bois et métal. La formation est assurée par l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE) avec l’appui financier de la mine IAMGOLD Essakane SA.

Pour son directeur général, la mine a toujours manifesté son appui à l’association des orpailleurs notamment à travers son programme d’action annuelle afin d’impulser une dynamique d’un orpaillage responsable, respectueux de l’environnement, de la santé et des droits humains ; d’où le financement de cette formation des jeunes retirés des sites d’orpaillage pour l’apprentissage d’un métier qu’est la menuiserie bois et métal.

Mohamed Ourriban indique que l’acceptation d’accompagner l’association afin de retirer les jeunes des mines artisanales où ils menaient des activités d’orpaillage dans des conditions souvent malsaines, difficiles, dangereuses au péril de leur vie, vise à leur offrir des opportunités de réinsertion socioéconomique. Il note également que leur formation suivie de 2 mois de stages offert sur le site de production de la mine a permis aux apprenants d’enrichir leurs connaissances et de faire une immersion dans les mesures de santé-sécurité.

A l’en croire, le coût de cette formation s’élève à 37 804744f CFA. Il ajoute que cette formation trouve toute sa pertinence dans un contexte local marqué par les effets dévastateurs de l’orpaillage sur la jeunesse en leur offrant des compétences nécessaires pour affronter le monde du travail .

Quant aux apprenants à travers leur représentant Mamoumou Adama Maiga, ils affirment : « Nous sommes bien formés, nous avons les compétences. Mais nous demandons à la direction de la mine de nous aider à nous installer car nous avons besoin de matériel pour commencer le travail ». Au directeur général de la mine d’ajouter que des actions seront menées par la mine dans le cadre de leur insertion dans le monde de travail.

Il soutient également qu’au-delà de cette première vague de formation, certaines promotions seront créées les années à venir dans diverses activités afin d’absorber bon nombre de ces jeunes retirés des sites d’orpaillage artisanal, toujours en collaboration avec l’association A2O. Pour Abdoulaye Ould Cheick, président de l’association qui n’a pas manqué de remercier la direction de la mine et les parents des apprenants qui ont accepté que leurs enfants abandonnent les sites d’orpailleurs au profit d’un métier, il a notifié que l’Association continuera à accompagner les jeunes dans la mesure du possible dans leur carrière future de menuisier ou de soudeur.

« Nous nous réjouissons déjà du fait que certains aient réussi à se positionner dans des ateliers de menuiserie ou de soudure. Nous souhaitons vivement que cela débouche sur des emplois stables, et que le plus grand nombre réussisse à se mettre même à son propre compte », a-t-il souhaité.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Dori
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter